Présentation
English

Présentation



Biographie


Quelques clés


Discographie




Ecouter

Les âmes perdues
Derrière l'ombre des douleurs

Le Tournoiement des songes  
L'échelle de la beauté

A ciel ouvert

Voyage au gré des illusions 

Double concerto Comme une étoile du matin

La rose inaccessible

La colombe et le lys

Un peu plus d'élan et d'innocence

Les Noces d'Orphée
Trio clarinette, alto et piano

Behind the light 

Eloge de la folie

Plus près de l'infini
L’oiseau d’éternité 


Anthony Girard,

Né en 1959 à New York, a suivi des études au Conservatoire National de Musique de Paris, où il obtient de 1980 à 1986 cinq Premiers Prix (harmonie, contrepoint, analyse, orchestration, et composition), et à l’Université de la Sorbonne (DEA d’Histoire de la musique en 1985).


Ses premières compositions lui ouvrent les portes de la Casa de Velàsquez, où il séjourne de 1986 à 1988. Lauréat du Concours International de Besançon en 1988, le Prix Paul Belmondo de l’Académie des Beaux-Arts lui est décerné en 1992, et en 2001 il reçoit le Grand Prix Lycéen des compositeurs.

Ses œuvres pour orchestre ont fait l’objet de cinq CD monographiques Le cercle de la vie (Naxos 2013), Music for harp (Harp&Co 2015), Behind the Light (Naxos 2015), Chemins couleur du temps (double CD-livre, Folle avoine 2016). Un DVD réalisé par Pascal Pistone est paru en 2015 (Le cercle de la vie — CEA Musika).

Il a collaboré avec de nombreux orchestres, chœurs, et ensembles : l’Ensemble Orchestral de Paris (commande de Musique Nouvelle en Liberté), l’Orchestre Philharmonique de Radio France, direction Kyrill Karabits (commande de Radio France pour Alla breve), l’Orchestre Colonne, direction Laurent Petitgirard, l’Orchestre National de Lille (direction Paul Polivnick), l'Orchestre National de Bretagne (direction Gwennolé Ruffet), le chœur et l’orchestre du Théâtre des Arts de Rouen, direction Frédéric Chaslain, l’orchestre symphonique de Voronej, le chœur Vittoria d’Ile de France, direction Michel Piquemal (commande de l’Evéché d’Evry pour l’inauguration de la Cathédrale en 1996), L’Orchestre des Gardiens de la Paix, direction Pierre Walter, L’Ensemble A Ciel Ouvert, l’ Orchestre Bernard Calmel (plusieurs créations et deux CD monographiques), l’orchestre Musica viva de Moscou, direction Alexandre Roudine, l’Orchestre de la Cité internationale universitaire de Paris, direction Adrian Mc Donnell, l’Orchestre Amadeus de l’Union des Compositeurs de Moscou, direction Freddy Cadena, l’ensemble Carpe Diem, l’Orchestre du CNR de Rouen, direction Olivier Holt, l’Ensemble Musicatreize (commande du festival Octobre en Normandie), l’Ensemble Phœnix (commande de l’Auditorium du Louvre), l’Orchestre de chambre de Toulouse, l’Orchestre Symphonique Français, direction Laurent Petitgirard, l’Ensemble Musique Oblique, l’Ensemble Métamorphosis, l’ensemble de cuivres Sur Mesure, direction Fabrice Colas, les chœurs de chambre Impressions, direction Emmanuelle Pascal-Falala, Vibrations, direction Sabine Argaut, Stella Maris, direction Olivier Bardot, le Sextuor Opus 62, le quatuor Arpeggione et le trio Cappa.

Parmi les solistes, citons les soprano Françoise Masset, Marie-Noëlle Cros et Corinne Sertillanges, la mezzo Roselyne Cyrille, les barytons Lionel Peintre et Marc Mauillon, les violonistes Michael Appleman, Isabelle Flory, Elena Denisova, Hubert Chachereau, Patrick Chemla, Alexis Moschkov, Jean-Luc Richardoz, Patricia Reibaud, Nicolas Risler et Rodion Zamuruyev, les altistes Antoine Tamestit, Pierre-Henri Xuereb, Alain Tressalet et Liviù Stanese, les violoncellistes Fabrice Bihan, Sergeï Sudzilovski Bertrand Malmasson, Johannes Le Pennec et Jean-Luc Bourré, les flûtistes Patrice Kirchhoff, Kouchyar Shahroudy, Marcos Fregani-Martins, Marine Perez et Patricia Nagle, les hautboïstes Daniel Arrignon, Jean-Michel Penot et Jean-Pierre Arnaud, les clarinettistes Alexandre Chabod, Philippe Cuper, Jean-Marc Fessard, Florent Héaut et Sylvie Hue, les cornistes Florent Barrois, Lionel Speciale et Daniel Catalanotti, le tubiste Ivan Milhiet, les harpistes Marielle Nordmann, Rachel Talitman, Véronique Chenuet et Sabine Chefson, les guitaristes Alain Rizoul ,Jean-Marc Svellenreuther et Christian de Chabot, l'organiste Pascale Rouet, les pianistes André Diev, Wilhem Latchoumia, Hugues Leclère, Aurélien Richard et Geneviève Girard...

Ses recherches en analyse musicale l'amènent à publier un ouvrage en deux volumes sur le langage musical, primé par la SACEM en 2002 et 2006. Il poursuit avec la publication d'une série de cahiers d'analyse musicale (Debussy, Chopin, Haydn, Bach, Schubert, Bartòk, Stravinsky, Ravel…) et d'un ouvrage sur l'orchestration. Il obtient, pour l'ensemble de sa collection Analyse du langage musical, le Prix de l'Enseignement musical 2014 (« Coup de Cœur » du jury).

Il est aussi l'auteur d'un récit-essai (Minos — les dédales de l'expérience créatrice), d'un essai biographique et analytique (Dans les replis de la mémoire — Les sonates pour piano de Valéry Arzoumanov) et de nombreux articles. Le livre Franchir l'horizon (Aedam Musicae) propose une présentation des ses œuvres et un entretien (avec Pascal Pistone).

Anthony Girard enseigne l'orchestration et l'analyse musicale au CRR de Paris depuis 2009, et l'orchestration au CNSMDP depuis 2012.